ACTUALITÉS DU CABINET

Vidéo Vacances Utiles 2019

PROTOCOLE D’INTERVIEW DE L’HONORABLE DJOMGOUE PAUL ERIC POUR CAMEROON TRIBUNE
************


Question 1 : Quels sont les premiers constats que vous pouvez nous livrer aujourd’hui à mi-parcours de cette mandature ?


Je tiens d’abord à vous remercier pour le choix qui a été porté sur ma modeste personne pour cette interview dans le grand quotidien national Cameroon Tribune.
Votre question ne précisant pas un domaine particulier, il est d’abord important de rappeler que, contrairement à vos dires, nous ne sommes pas encore rendus à mi-parcours de cette mandature. Nous terminons à peine la deuxième année. Néanmoins, quelques observations peuvent être faites.
Au plan institutionnel, nous nous réjouissons de la mise en place progressive des Institutions prévues par la Constitution du Cameroun. Comme vous devez le savoir, cette deuxième mandature a coïncidé avec la mise en place du Senat, chambre haute de l’hémicycle qui consacre le bicaméralisme de notre Parlement.
Par ailleurs, le Chef de l’Etat, Son Excellence Paul BIYA, dans un souci permanent de l’accélération de la croissance en vue de l’amélioration des conditions de vie des camerounais, a prescrit un Plan d’Urgence Triennal qui est résolument en marche et dont les premiers projets à l’instar de l’abattoir d’Etoudi rénové, modernisé et le Centre des Urgences de l’Hôpital Central de Yaoundé ont été récemment inaugurés par Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement.
Sur un plan strictement personnel, en tant que Parlementaire, nous avons pris des engagements auprès des populations. Nous nous investissons, grâce à un plan stratégique mis en place au niveau de notre Cabinet Parlementaire sis à Tsinga, à les concrétiser à travers des axes prioritaires tels que l’Education, la Santé, la Promotion de l’auto-emploi des jeunes.

Question 2 : Avez-vous l’impression d’être au bon endroit et d’avoir les pouvoirs nécessaires pour servir ces populations qui vous ont apporté leurs suffrages au départ de votre aventure politique ?


Plus qu’une impression, nous avons l’intime conviction d’être au bon endroit. Si le bon endroit c’est l’Assemblée Nationale, alors nous réalisons  un rêve et une aspiration d’enfance à savoir apporter notre modeste contribution à la grande œuvre de construction nationale, notamment l’encadrement des populations dont j’ai le devoir de porter les aspirations au Parlement. Rappelons simplement que ce parcours n’aura pas été des plus faciles car, il a fallu déployer des moyens et une stratégie appropriée pour parvenir au niveau où nous sommes rendus. Maintenant, si le bon endroit c’est la circonscription politique qui est la mienne c’est-à-dire le Département du Mfoundi et singulièrement l’Arrondissement de Yaoundé II, nous nous réjouissons de ce que les populations, militantes ou non, ont adhéré au choix qui a été porté sur notre personne par les instances dirigeantes de notre Parti.
Dans tous les cas, ma double posture de parlementaire et d’Opérateur économique, me permet de répondre avec efficacité et à la limite de mes moyens aux nombreuses sollicitations des populations.

Question 3 : Beaucoup de plaintes s’élèvent des quartiers de l’arrondissement de Yaoundé II portant notamment sur l’insalubrité, l’enclavement poussé de certaines zones qui manquent de voies d’accès, l’insécurité, etc. En avez-vous conscience ? Quel est votre réaction face à cet état de choses ?


En tant qu’acteur politique majeur, nous avons une bonne connaissance des réalités de l’arrondissement et des attentes des populations. Les préoccupations que vous avez évoquées, je dois le dire, révèlent prioritairement des missions de la Commune. Mais dans le souci de répondre effectivement aux missions qui ont été confiées aux élus locaux du RDPC à savoir, concrétiser les objectifs des Grandes Réalisations et spécifiquement le bien-être des populations, nous apportons une contribution convenable à travers des appuis divers pour l’aménagement des voies d’accès dans les quartiers, la mise en place des comités de vigilance en vue de lutter contre l’insécurité, surtout en ce moment où notre pays fait face aux menaces terroristes ; l’adduction en eau potable, pour l’assainissement et l’électrification des quartiers en vue de faciliter l’accès des populations aux services sociaux de base, etc. Mais tout ne pouvant se faire en seul jour, nous invitons les populations à plus de patience.
Dans les jours à venir d’ailleurs et notamment au lieu dit Marché des lits, un appui financier a été octroyé à l’Association des Jeunes Progressistes d’Ekoudou qui envisagent le réaménagement d’un ponceau qui va quelque peu désenclaver ledit quartier.

Question 4 : Personnellement que préconisez-vous et que faites-vous au quotidien pour l’amélioration des conditions de vie de ces populations ?


Nous avons mis au point un plan d’action stratégique élaboré sur la base des attentes et des besoins des populations.
A titre illustratif, une Mutuelle de Santé Parlementaire a été mise en place pour l’amélioration de l’accès des populations aux soins de santé de qualité. En outre, depuis quatre ans, nous organisons le Programme « Vacances Utiles », pour aider les élèves et les familles à gérer positivement le temps des vacances et à préparer au mieux la rentrée. A ce jour, un peu plus de 4000 élèves ont pris part audit programme. Les 400 meilleurs des différentes éditions, reçoivent comme prix, des livres au programme, des cahiers et bien d’autres matériels didactiques. Dans un sous-programme  dénommé « un cartable pour l’avenir », 20 enfants vulnérables et démunis de l’arrondissement, reçoivent depuis 2014, un cartable contenant des livres au programme, des cahiers et autres boites académiques et matériel didactique nécessaire pour une rentrée scolaire réussie.
Dans le cadre de la promotion de l’auto-emploi et de l’insertion des jeunes dans le milieu professionnel, nous avons mis sur pied un fonds rotatif d’appui aux microprojets créateurs d’emplois et de revenus. A ce jour, un peu plus d’une centaine de jeunes ont été accompagnés dans la réalisation de leurs projets.
Pour ce qui concerne spécifiquement l’insertion socio-professionnelle, à travers un plaidoyer efficace tant au niveau du secteur public que privé, un peu plus d’une soixantaine de jeunes ont trouvé un emploi définitif ou temporaire.
Nous n’oublierons pas bien évidemment dans la satisfaction des besoins des populations, les aides multiples que nous apportons fréquemment lors des fêtes institutionnelles (Fête de l’Unité, Fête de la Jeunesse, Journée Internationale de la Femme, Fête du Parti…), ainsi que les appuis ponctuels aux populations nécessiteuses qui se réfèrent à notre Cabinet.
Voyez-vous, le Chef de l’Etat, Son Excellence Paul BIYA ne cesse d’en appeler au devoir de solidarité nationale. En tant qu’Elu de la Nation et bénéficiant d’une position de privilégié social par la grâce du Seigneur, c’est volontairement que nous avons choisi d’aider ceux qui nous  sollicitent.

Question 5 : Pouvez-vous en quelques mots nous parler de vous ?


Je suis Honorable DJOMGOUE Paul Eric, Député de la Nation, Secrétaire du Bureau de l’Assemblée Nationale. Je préside aussi aux destinées d’un Groupe de Sociétés connu sous le label Groupe DPE-Inter qui fait dans divers domaines dont la prestation de services et les Travaux Publics. Ma tendre et douce épouse Brigitte, mes enfants ainsi que tous les autres membres de ma famille, ont vite saisi le sens et l’intérêt des actions que je mène et sont d’un précieux apport.

Question 6 : Quelle image voulez-vous que les populations aient de vous ?
L’image qui répondrait le mieux à ma philosophie de vie est celle d’un homme disponible, généreux, humble et profondément attaché aux valeurs républicaines et de solidarité.
Bref, un homme d’honneur qui tient à la parole donnée.

Add comment


Security code
Refresh

About Us

Le cabinet parlementaire du député de l'Honorable Paul Eric DJOMGOUE est une structure ouverte destinée à l'écoute des populations de la commune d'arrondissemet de Yaoundé 2.

Nous sommes à l'écoute du peuple.

En savoir plus

Campaign Photos

LOCALISATION


View Larger Map

Contact Us

Cabinet Parlementaire

# 237 Cameroun,
Yaoundé Quartier Tsigna
Région du Centre

Or you can call us

Phone: 22-20-34-78
Fax: 22 20-94-77

Web Site / Email address

www.cabinetparlementaire.cm
info@cabinetparlementaire.cm